La téléportation est un sport de combat, tome 1 - Contemporain | Science-Fiction


Très chers pépins, 

on se retrouve aujourd'hui pour parler science-fiction et téléportation avec le premier tome de la Téléportation est un sport de combat de Sandra Ganneval. J'ai été contactée par l'autrice pour découvrir son roman et j'ai décidé de vous en parler sur le blog pour que vous puissiez vous aussi la découvrir et découvrir son oeuvre.

Je remercie Sandra Ganneval pour sa confiance et vous invite a découvrir sa page Amazon ainsi que son blog.



Ebook : 2.99€Broché : 5.28€


 Imaginez.
Un beau jour, vous craquez, vous dites ses quatre vérités à cette patronne qui vous harcèle depuis des années, puis vous démissionnez. Quelques heures plus tard, un homme mystérieux vous offre un cadeau merveilleux, un bracelet magique qui vous permet de vous téléporter là où vous le souhaitez en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. 

C'est l'aventure que vit Inès. Le matin de ses trente ans, une goutte d'eau bienvenue fait déborder le vase et réveille la douce et soumise jeune femme. Elle explose et claque la porte de l'entreprise dans laquelle elle occupe, officiellement, un poste de secrétaire de direction. Officieusement, elle est le bouc émissaire d'une responsable sans pitié qu'elle a surnommée « Derval la hyène ». Peu de temps après son coup d'éclat, un inconnu à l'allure inquiétante lui offre un bracelet. Il s'agit d'un bracelet magique qui lui permet de se rendre où elle le désire. Si, après une période d'adaptation, Inès nage dans l'euphorie, le bijou lui réserve bien des surprises et l'obligera à trouver en elle-même des ressources insoupçonnées afin de faire face à une série d'évènements pour le moins inattendus.

Mon avis :

J'avais vu ce livre circuler sur les réseaux sociaux et, même si je n'avais pas forcément envie de  le lire, la couverture et le titre m'intriguaient beaucoup. Quand Sandra Ganneval m'a proposé de découvrir son roman, je n'ai pas hésité bien longtemps, surtout qu'il promettait d'être très rapide à lire vu son petit nombre de pages. Le seul point qui me rebutait un peu quant à cette lecture était la mention "feel-good" sur la quatrième de couverture et là encore je trouve cette mention inappropriée, mais cette lecture n'en a pas moins été très agréable.

Qui n'a jamais rêvé d'envoyer sur les roses son supérieur ?
Inès l'a fait et peut-être que ce n'était pas une brillante idée, mais elle s'est enfin libérée de "Derval la hyène", comme elle l'aime l'appeler. C'est d'ailleurs à ce moment précis qu'un mystérieux personnage décide d'apparaître au pas de sa porte et de lui offrir un bracelet qui octroie un pouvoir que beaucoup rêveraient d'avoir : celui de la téléportation.
Mais ce bracelet n'apparaît pas comme cela à n'importe qui et n'est pas forcément un bon présage...

Ne vous attendez pas à de la science-fiction très violente à vous en retourner le cerveau. La téléportation est un sport de combat est très frais et sans prise de tête. Il est rapide à lire et est très bien pour une petite lecture sympathique, originale et amusante. 
Ce roman est divisé en deux parties, l'une pose bien les bases et aide à comprendre le fonctionnement du bracelet, l'autre est un peu plus floue et m'a plongée dans une ambiance totalement différente. 
Personnellement j'ai un peu moins aimé la fin, qui annonce la couleur pour la suite. Mais j'ai tout de même beaucoup apprécié cette petite lecture qui permet de faire une césure entre deux lectures plus lourdes.

J'ai beaucoup aimé l'écriture de l'autrice puisque qu'elle a réussi à apporter une bonne touche d'humour à son histoire. J'ai aimé le fait que ce soit justement décalé et pas totalement sérieux comme la plupart des livres qui traitent de ce genre de sujet. Cela reste de la science-fiction, mais ici elle permet aux moins habitués du genre à passer un agréable moment sans avoir le cerveau totalement retourné à la fin de leur lecture.

Le petit bémol de cette histoire est pour moi le personnage d'Inès auquel je ne me suis pas du tout identifiée. Cela est dû principalement à l'âge du personnage mais également à sa façon d'être, qui m'ont empêché de me sentir proche d'elle. Le type de narration y est aussi pour beaucoup, je préfère généralement les points de vue internes et puisqu'ici ce n'est pas le cas, cela a joué sur le fait que j'ai eu un peu de mal avec le personnage principal.

Je n'ai pas trouvé de réponse au titre lors de ma lecture, mais la fin laisse présager que la partie "un sport de combat" sera plus développée dans la suite de la saga. Néanmoins, j'ai passé un agréable moment avec ce petit roman et je me laisserai certainement tenter par le tome 2.

Si vous aimez la science-fiction légère avec une bonne dose d'humour, foncez lire le premier tome de La téléportation est un sport de combat ! 


Mention bien


1 commentaire:

  1. Si l'article vous a plu, n'hésitez pas à laisser un commentaire ! :)

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.