Le trône de cendre, l'intéGRALL - Contemporain | Thriller


Très chers pépins, 
Il y a tout juste un an, je vous parlais d'ALIENOR, l'origine de toutes les haines d'Aurélien Grall que j'ai beaucoup aimé. Aujourd'hui je vous parle du tout dernier roman de l'auteur, Le trône de cendre.

Partenariat réalisé grâce au site simplement.pro.
Je remercie  Aurélien Grall pour sa confiance et vous invite a découvrir son compte Twitter et sa page Amazon.



Ebook : 0.99€Broché : 12.00€


La France est secouée par de violentes manifestations. Le divorce entre le peuple et les politiques est consommé. L’espoir est mort.

 Victime de ces troubles, Walter, jeune étudiant, est tué sous les coups de la police. Adrien, son meilleur ami, jure de ne pas laisser ce crime impuni.
Emporté par sa haine des puissants, il va mener la révolte qui va l’emmener très loin. Sur son chemin, une foule de soutiens le rejoindra, parmi lesquelles Olympe, charmante étudiante en droit qui fera bien vite battre son cœur.


 Mais jusqu’où est-il prêt à aller pour faire justice ? Devra-t-il sacrifier jusqu’à l’amour de sa vie au nom de ses rêves de grandeur ?

Mon avis :

Ayant beaucoup aimé ALIENOR, l'origine de toutes haines, le prequel du Trône de cendre, j'ai tout de suite accepté de lire ce dernier lorsque l'auteur me l'a proposé. Je ne suis toujours pas une grande lectrice de thriller, mais j'ai beaucoup aimé ce roman qui est très rapide et facile à lire malgré le sujet traité.

Adrien Gradlen, jeune étudiant en économie à Rennes, souhaite venger son ami Walter, cruellement tué lors d'une manifestation. Vouant une haine profonde pour le gouvernement et la société, il va mener une révolte et la pousser jusqu'au bout, jusqu'à l'inimaginable, quitte à sacrifier l'amour de sa vie.

J'avais peur de ne pas tout de suite accrocher à l'histoire et d'avoir du mal à lire puisque je lis rarement des livres traitant de politique, mais je l'ai dévoré, contre toute attente. Les premières pages m'ont directement plongées dans l'ambiance et même si j'ai eu parfois un peu de mal à m'y retrouver, j'ai vraiment adoré ma lecture. Les actions s'enchaînent à une vitesse folle, ce qui ne laisse pas de flottement, pas de pause pour le lecteur et j'ai trouvé que c'était très addictif. J'ai également apprécié le fait qu'il y ait des références au précédent livre, ALIENOR, l'origine de toutes les haines. Même si Le trône de cendre n'est pas une suite directe, beaucoup d'éléments font le lien entre les deux histoires, ce qui prouve que l'auteur a poussé ses recherches et son univers jusqu'au bout.

L'écriture d'Aurélien Grall est toujours aussi agréable, il a su me tenir en haleine jusqu'au bout. J'ai juste été perturbée par les lieux annoncés à chaque début de chapitre qui ne m'ont pas aidés à me repérer dans l'espace et dans le temps, j'étais facilement et rapidement perdue dans l'histoire. Néanmoins, comme les passages sont rapides et que l'histoire reste globalement assez logique, je n'ai pas eu de mal à comprendre à nouveau ce qu'il se passait.

Le petit reproche que je peux faire est à propos des personnages, car bien qu'ils soient bien exploités, j'ai trouvé que leurs relations étaient trop superficielles. Car même si leurs rapports sont expliqués clairement, je n'ai pas senti leurs liens lorsque je lisais leurs dialogues ou les scènes, par exemple. Pour moi cela manquait d'émotions à ce niveau-là. De plus, certains personnages ne sont pas clairement présentés, ce qui a pour manie de me perdre facilement dans l'histoire et le court format du roman ne laisse pas vraiment la possibilité de s'attacher aux personnages...

Malgré un sujet difficile à traiter, j'ai été très emballée par ce roman, moi qui redoute de parler et d'entendre parler de politique. Aurélien Grall prend toujours des risques dans ses romans en choisissant d'exposer ouvertement les problèmes actuels graves, mais en inventant ses propres univers parallèles et il le fait parfaitement bien. C'est effrayant comme cela parait réel.



Si vous avez aimé ALIENOR, l'origine de toutes les haines, vous ne pouvez qu'aimer Le trône de cendre.
Si vous êtes amateur de thriller, si la politique vous intéresse ou si vous êtes simplement curieux, foncez !


Mention bien

La légèreté est la seule chose qui nous rend vivants. Peu importe les on-dit. Ce que j'ai envie de faire, je le fais. Il sera largement assez temps pour mourir. "


1 commentaire:

  1. Si l'article vous a plu n'hésitez pas à laisser un commentaire ! :)

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.