La Conspiration, tome 1 - Young-Adult | Aventure

Très chers pépins, 

Je suis toujours très surprise lorsque l'histoire écrite par un américain se déroule principalement en France. Cela vous semble peut-être anodin, mais par logique, les histoires se déroulent généralement dans le pays de l'auteur concerné. Alors, forcément, quand je tombe par hasard sur une histoire se passant en France, je deviens tout de suite plus critique et fais attention aux moindres détails.
  
J'ai lu, il y a peu, le premier tome de La Conspiration de Maggie Hall grâce à la Collection R, que je remercie grandement. Le résumé ne me faisait pas envie et le fait que l'histoire se déroule en France me freinait encore plus dans ma lecture. Néanmoins, c'est une très bonne surprise et je vous explique pourquoi !



Broché : 17.90€ | Ebook : 12.99€

Une énigme millénaire. 
Des indices aux quatre coins du globe. 
Une destinée extraordinaire. 

Ils ont le pouvoir de faire fermer Prada pour une session shopping privée. Mais aussi celui de déclencher une nouvelle guerre mondiale. C'est cette incroyable famille qu'Avery West se découvre à dix-sept ans. 
Ses membres appartiennent à une redoutable société secrète, le Cercle, qui voit en Avery la clé d'une prophétie millénaire. Écartelée entre des factions rivales, Avery va devoir lever le voile sur l'énigme de ses origines.
Accompagnée de deux garçons du Cercle, le beau Stellan à l'humeur changeante et le ténébreux Jack, elle se lance dans une quête qui va la mener du musée du Louvre aux bazars d'Istanbul. 
Au coeur de la conspiration, Avery va devoir choisir entre sa liberté et sa famille, mais aussi entre le garçon qui pourrait l'aider à sauver l'humanité et celui qui fait battre son coeur.


Mon avis :

Je pense que si je n'avais pas reçu ce livre dans le cadre de mon partenariat avec la Collection R, je n'aurais jamais pris l'initiative de l'acheter et de le lire. Mais, encore une fois, la Collection R a réussi à me convaincre, même si ce n'est pas un genre vers lequel je me dirigerai spontanément. La Conspiration est un roman plein de surprises nous plongeant dans une histoire ésotérique, pleine de mystères. Ce premier tome marque le début d'une trilogie Young-Adult haletante dont j'ai très envie de connaître le fin mot.

Avery a toujours fait confiance à sa mère, elle qui dit travailler pour l'armée et est contrainte de déménager très souvent à cause des "mandats". Qu'est réellement un mandat ? Avery l'ignore et s'était presque habituée à ces changements fréquents de villes et de lycées. Mais, cette fois, elle commence à se lasser et décide de faire le mur pour pouvoir se rendre au bal du lycée et voir une dernière fois Jack, le nouveau qui ne la laisse pas indifférente. Pourtant, qui devait n'être qu'une simple soirée entre lycéen se trouve pimentée lorsque qu'Avery apprend par Jack que son père est encore vivant et qu'il l'attend en France. Le départ pour Paris est imminent.
Des USA à Paris en passant par Istanbul, Avery est embarquée dans une chasse au trésor grandeur nature à travers les monuments et œuvres d'art du monde entier.

J'ai eu beaucoup de mal avec le début de l'histoire, qui m'a semblé complètement tiré par les cheveux et empli de clichés. L'héroïne a les yeux violets, le jour du bal du lycée elle va apprendre que sa famille est l'une des plus riches et importantes du monde, alors qu'elle a passé 17 ans à vivre seule avec sa mère à enchainer déménagements sur déménagements et enfin, elle va partir avec deux parfaits inconnus en France parce qu'ils prétendent connaître son père. L'histoire partait mal pour moi et pourtant, j'ai bien fait de m'accrocher, parce que j'ai finalement beaucoup aimé ce premier tome.
Malgré une première partie un peu chaotique, j'ai trouvé cette histoire tout à fait plausible, une société secrète pourrait très bien régir le monde sans que nous ne nous en rendions compte. J'ai aussi beaucoup apprécié le côté chasse au trésor et les énigmes à résoudre ainsi que toutes les références à l'art et les quelques anecdotes qui sont dévoilées. 
En revanche, j'avais deviné la fin. Ce qui devait être une grosse révélation ne m'a pas surprise le moins du monde puisque je l'avais deviné dès la moitié du livre. Mais j'ai tout de même beaucoup aimé cette lecture.

Ce premier tome, relativement court, pose les bases de l'histoire. Bien que le ton soit rapidement donné, j'ai trouvé ce premier tome assez rapide et pas assez approfondi. Pour le moment je ne comprends pas bien les enjeux de cette société secrète et pourquoi "l'élu" est si important. 
Je suis une catastrophe dans la résolution d'énigmes, donc j'étais plus spectatrice, qu'actrice dans cette histoire et l'univers général ne m'a malheureusement pas conquise. J'étais, à vrai dire, un peu perdue entre le début se déroulant aux USA et les allers-retours entre Paris et Istanbul. Enfin, la plume de la traductrice ne m'a pas vraiment transportée, elle est agréable mais je l'ai trouvée un peu maladroite par moments.

J'ai eu énormément de mal avec le personnage d'Avery, surtout au début de l'histoire. Je l'ai trouvée naïve, insouciante et assez pathétique, finalement, lorsqu'elle tente de se fondre dans un univers qui n'est visiblement pas le sien. Je peux comprendre sa manière d'agir mais je l'ai trouvée quelque peu exaspérante. Elle devient plus sage avec le temps, mais je ne la porte pas dans mon cœur, vous vous en serez douté. Jack, en revanche, est un personnage très doux et agréable et bien qu'il ait visiblement une plastique parfaite et très peu de défauts, je l'apprécie beaucoup. Enfin, j'ai énormément aimé le personnage de Stellan qui est très arrogant et imbu de sa personne, mais qui a beaucoup de charme.

Malgré un début en dents de scies et une héroïne insouciante et naïve, le premier tome de La Conspiration marque le début d'une trilogie forte en énigmes et en course-poursuites effrénées.


La conspiration est faite pour les aventuriers avides d'histoire, de chasse au trésor et de thriller Young-Adult bien ficelés !


Une très bonne surprise !


On pourrait dire que dans notre monde moderne, et au cours des siècles passés, tous les chemins mènent au Cercle. Il est à ce point intégré dans la société – son passé, son présent, son avenir – que ta vie serait totalement différente sans lui. Même si tu ne connais pas son existence. "

2 commentaires:

Fourni par Blogger.