Le journal de Bridget Jones, tome 1 - Contemporain | Romance


Très chers pépins,

Ma chronique sur le journal de Bridget Jones date d'il y a quelques mois maintenant, mais elle restait dans mes brouillons depuis bien trop longtemps à mon goût et j'ai donc décidé de vous la ressortir aujourd'hui.

Bien évidemment, je l'ai relue et mise au goût de jour pour vous proposer une chronique digne de ce nom ! Malgré les quelques mois qui séparent ce jour à celui où j'ai écrit cette chronique, mon avis n'a pas changé depuis sur ce livre.



Broché : 20.50€ | Poche : 6.90€

Célibataire londonienne de 30 ans, Bridget Jones décide de tenir un journal intime et de prendre des bonnes résolutions : arrêter de fumer, perdre du poids et surtout trouver enfin un petit ami correct. Daniel Cleaver le coureur de jupons ? Ou Mark Darcy le psycho-rigide ?


Mon avis :

Le Journal de Bridget Jones est un grand classique de la chick-lit, et pourtant, je ne l'avais jamais lu. D'abord, parce que je lis rarement de chick-lit, de peur de tomber dans le pathos, ensuite parce qu'il ne me disait pas grand chose. J'ai vu le film il y a bien longtemps, mais je n'en ai pas gardé de gros souvenirs et il ne me semble pas avoir apprécié l'histoire plus que cela. Finalement, j'ai sauté le pas et j'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. Comme quoi, les a priori sont souvent mauvais. 

J'aime bien les romans écrits à la manière de journaux intimes, je trouve cela beaucoup plus personnel et vivant. Le Journal de Bridget Jones est, comme son nom l'indique, un journal intime et c'est la première fois que j'en lis un aussi drôle et frais. Cela m'a fait beaucoup de bien de le lire et même si je ne considère pas ce livre comme une oeuvre indispensable, j'ai été agréablement surprise par son contenu.

Libre et indépendante, Bridget est une célibataire pleine d'entrain et de bons sentiments, mais emplie d'une grande maladresse et d'un don pour se mettre dans les pires situations possibles. Un jour, elle décide de tenir un journal pour prendre un nouveau départ et de nouvelles bonnes résolutions. Sauf que, comme toutes bonnes résolutions, elle ne les tient pas et les résultats sont plutôt catastrophiques...

L'histoire en soi n'est pas extraordinaire, elle est même plutôt banale, Bridget c'est la jeune femme lambda qui, à ses 3O ans commence à sérieusement se remettre en question et reprend les rennes de sa vie. Elle débute chaque jour de son journal par des petits mémo, comme le nombre de cigarettes fumées, ou encore le nombre de calories ingurgitées. Bridget Jones est la représentation parfaite de la trentenaire célibataire et battante, selon moi. 

L'aspect "journal intime" ici correspond bien à ce que l'auteure a voulu retranscrire. Bridget décrit sa journée lorsqu'elle a envie d'en parler et nous partage ses inquiétudes et suppositions parfois complètement loufoques sur certaines personnes de son entourage. Sans ce style d'écriture je pense que ce livre n'aurait pas été aussi drôle. Bridget écrit comme elle parle, utilise des abréviations et annotes ses aventures de petits commentaires amusants. Il m'est toutefois arrivé de buter sur certains mots, certaines phrases, parce que l'écriture n'est pas parfaite, mais c'est ce qui rend l'histoire plus crédible. J'ai vraiment aimé le côté réel de l'histoire, car bien que les situations vécues par Bridget soient assez surprenantes, l'histoire n'en reste pas moins totalement crédible.

Je me suis beaucoup retrouvée en Bridget, bien que l'on ait 10 bonnes années d'écart. Ce personnage est frais et très touchant. Sous ses airs de catastrophe ambulante, elle est dynamique et se moque d'elle-même en, presque, permanence. Elle est pétillante, fraîche, généreuse et un peu paumée, et c'est ce qui fait sa beauté. J'ai aimé chaque personnage qu'elle présente car elle en parle avec spontanéité, mais j'ai eu un réel coup de coeur pour Bridget qui ne se rend pas compte du charme qu'elle a.

Drôle et touchant, le Journal de Bridget Jones est une petite dose de bonheur dans un petit livre. Bien que l'histoire ne soit pas d'une grande originalité j'ai apprécié le découvrir. J'ai passé un excellent moment à le lire, je ne pense pas lire les autres tomes dans l'absolu puisque celui-ci se suffit à lui-même, mais j'ai été agréablement surprise par son contenu.



Coup de mou, moral dans les chaussettes ou simple envie de lire une histoire drôle et rafraichissante, ce livre est fait pour vous ! 


Mention Bien.


"Femme. C’est pire que paysan – semis, arrosage, arrachage, récolte… On n’en finit jamais. Jambes à épiler, aisselles à raser, sourcils à épiler, pieds à poncer, peau à gommer et hydrater, points noirs à enlever, racines à décolorer, cils à teindre, ongles à limer, cellulite à masser, abdominaux à exercer. Un programme si rigoureusement exigeant qu’il suffit de se laisser aller quelques jours pour se retrouver en jachère."

2 commentaires:

  1. Si l'article vous a plu, n'hésitez pas laisser un commentaire ! :)

    RépondreSupprimer
  2. J'adore ce livre! Je suis d'accord avec toi, ce roman est parfait pour remonter le moral et le style y est pour beaucoup. Je n'ai jamais autant ri en lisant un livre! :)

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.