Bilbo le Hobbit | Classique - Fantasy

lundi 29 janvier 2018

Très chers pépins, 

Je dois vous avouer quelque chose... Je suis une très grande fan de l'univers du Seigneur des Anneaux, mais je n'ai jamais lu les livres. Il y a 4 ans, j'ai lu Bilbo le Hobbit, le préquel du Seigneur des Anneaux, mais je me souviens avoir eu beaucoup de mal à le lire et ne pas avoir eu autant de plaisir à redécouvrir l'histoire en livre qu'escompté. Donc l'envie de lire le Seigneur des Anneaux s'est bien vite enfuie très loin de moi...


Sauf qu'aujourd'hui j'ai très envie de lire le Seigneur des Anneaux, mais ayant été déçue par Bilbo le Hobbit, j'ai décidé de le relire avant de réellement me plonger dans la trilogie. Honnêtement, j'ai vraiment bien fait parce que ma lecture s'est bien mieux passée cette fois-ci.


Broché : 14.50€ | Poche : 8.00€

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible qui n'aime pas être dérangé quand il est à table. Mais un jour, sa tranquillité est troublée par la venue d'un magicien nommé Gandalf, et de treize nains barbus qui n'ont qu'une idée en tête : récupérer le trésor de leurs ancêtres, volé par Smaug le dragon sur la Montagne Solitaire. Suite à un malentendu, Bilbo se retrouve malgré lui entraîné dans cette périlleuse expédition.


Mon avis :

Lorsque j'ai lu Bilbo le Hobbit, il y a de cela 4 ans, je n'ai malheureusement pas apprécié ma lecture. Je voulais découvrir le livre parce que j'avais été extrêmement déçue par la trilogie de films adaptés de l'oeuvre écrite. Je pense que j'étais encore trop jeune pour pouvoir lire du Tolkien, parce qu'à 18 ans, je commençais tout juste à lire sérieusement et je me souviens avoir mis plusieurs mois à lire ces 300 pages.

A 22 ans, j'ai enfin relu ce livre, parce que je voulais me replonger dans le préquel avant d'entamer Le Seigneur des Anneaux, et je ne regrette pas de l'avoir fait parce que j'ai un bien meilleur avis du livre aujourd'hui. J'ai mis seulement quelques jours à le lire et j'ai vraiment apprécié l'histoire, les paysages et les personnages.

Bilbo est un Hobbit et les hobbits ne sont pas faits pour les aventures. Un hobbit aime le confort de son trou de hobbit, la nourriture et recevoir des invités. Mais Bilbo Baggins est aussi un Took et son côté aventurier pourrait bien faire surface lors qu'une colonie de nains lui propose de participer à un dangereux voyage. Ainsi, 13 nains, un magicien et un hobbit prennent la direction de la Montagne Solitaire, actuellement occupée par un terrible et sanguinaire dragon au nom de Smaug.

Ce conte a été écrit en 1937 et, contrairement au Seigneur des Anneaux qui est plus sombre, Bilbo le hobbit est un conte pour enfants. Personnellement je le trouve plus adapté à un public plus âgé, car les descriptions et l'écriture sont un peu complexes, à mon sens. Ce livre est un conte initiatique qui retrace l'aventure de Bilbo jusqu'à la montagne solitaire où l'on découvre son évolution, sa prise de confiance et son goût prononcé pour l'aventure qui grandit au fil des pages.
L'univers créé par l'auteur est très travaillé, les descriptions sont sublimes et les paysages me font vraiment rêver. J'ai toujours voulu voir de mes propres yeux la Terre du Milieu et malheureusement ce ne sera jamais possible, mais la lecture de ce livre me permet de la découvrir davantage.  Bilbo le Hobbit est un superbe conte qui m'a fait vivre une aventure inattendue aux côtés de créatures fantastiques ! 
J'ai néanmoins été un peu perdue par moment, notamment lors de passages que j'ai trouvé relativement lents et longs et qui ne m'ont pas semblé pertinents. Il faut savoir aussi que l'écriture des livres poches sont très petites et comme je lis très lentement de base, cela ne m'a pas aidé.

Il existe énormément de traductions de cette oeuvre. Personnellement j'ai lu celle réalisée par Francis Ledoux et je l'ai trouvée vraiment agréable et facile à lire. J.R.R Tolkien insiste beaucoup sur les descriptions et même si j'adore ça, je dois avouer que certaines étaient de trop. En revanche, j'ai beaucoup aimé le jeu du narrateur. Celui-ci est très présent et n'hésite pas à faire des commentaires un peu sarcastiques et humoristiques sur ce qu'il est en train de raconter, ce que j'ai trouvé très original et surprenant.

Au niveau des personnages, j'ai beaucoup aimé Bilbo, qui est plein de ressources et même s'il est parfois égoïste, il sait se montrer vraiment compréhensif et s'investit à fond dans ce qu'il entreprend. J'ai beaucoup aimé les nains également, qui rendent l'histoire très drôle à leur dépend. En revanche j'ai un peu plus de mal avec le personnage de Thorin, qui traite injustement Bilbo et qui est un peu trop sévère à mon goût. Pour les autres personnages, ils sont vraiment mis au second plan et ne sont pas vraiment exploités, mais en 300 pages il n'était pas possible d'en parler davantage.


Bilbo le Hobbit est une oeuvre accessible et relativement courte qui offre une aventure hors du commun en compagnie de créatures fantastiques. Ce conte, considéré pour enfants, est très drôle et les paysages sont vraiment magnifiques.



Un conte pour adulte qui nous transporte dans un univers de fantasy sortant des sentiers battus ! 


Une relecture qui m'aura réconciliée avec l'auteur.

J'ai bien entendu vu la trilogie sortie au cinéma il y a maintenant quelques années et étant très fan du Seigneur des Anneaux, je n'ai pas aimé les films du Hobbit. Comparé au livre je trouve qu'ils apportent une touche supplémentaire, un approfondissement que je ne peux pas ignorer, mais il y a quelques incohérences qui m'ont fortement dérangées. Cependant, les images et le jeu d'acteur sont vraiment géniaux, mais les trois films sont beaucoup trop longs pour ces 300 pages.



"Ce hobbit était un hobbit très cossu, et il s'appelait Baggins. Les Baggins habitaient le voisinage de La Colline depuis des temps immémoriaux et ils étaient très considérés, non pas seulement parce que la plupart d'entre eux étaient riches, mais aussi parce qu'ils n'avaient jamais d'aventures et ne faisaient rien d'inattendu. On savait ce qu'un Baggins allait dire sur n'importe quel sujet sans avoir la peine de le lui demander. Ceci est le récit de la façon dont un Baggins eut une aventure et se trouva dire et faire les choses les plus inattendues. Il se peut qu'il y ait perdu le respect de ses voisins, mais il y gagna... eh bien, vous verrez s'il y gagna quelque chose en fin de compte."

2 commentaires:

  1. Moi aussi j'avais lu le Seigneur des Anneaux avant de lire Le Hobbit et je n'avais pas du tout apprécié l'aventure de Frodon et Sam. Mais avec le Hobbit, j'ai beaucoup aimé. Ton article est super. Continue :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai quand même envie de lire le Seigneur des Anneaux même si on ne ma la pas forcément recommandé...
      Merci beaucoup :)

      Supprimer

Fourni par Blogger.