Après Nous, tome 1 | Young Adult - Fantastique

vendredi 12 janvier 2018

Très chers pépins, 

Aujourd'hui je vais vous parler de la récente sortie littéraire qui intrigue pas mal la blogosphère en ce moment. Si vous suivez ardemment les nouvelles parutions de la Collection R, vous avez sans doute vu passer Après Nous, la nouvelle saga de Myra Eljundir et, croyez-moi, elle n'a pas fini de faire parler d'elle.


Myra Eljundir, aussi connue sous le nom d'Ingrid Desjours a également écrit la trilogie Kaleb qui est paru dans la même collection. Ma chronique est disponible sur ce lien.


Broché : 17.90€ | Ebook : 12.99€


Les visages les plus angéliques sont les masques des démons les plus cruels. 

Jezebel Kern a tout pour elle : des parents aimants, soucieux de son avenir, un véritable talent de musicienne, une voix envoûtante. Rien ne semble pouvoir troubler son petit paradis. Mais lorsque Hannah et Johann Kern perdent la vie dans un accident de la route, Jezebel découvre qu'il n'y a aucun acte de naissance à son nom. Peu à peu s'impose une terrible vérité : elle a été kidnappée dans sa petite enfance. À qui ? Pourquoi ? Et surtout, d'où lui vient cette voix capable de charmer... comme de blesser mortellement ? 
Jezebel devra le découvrir au travers d'une quête qui fera vaciller ses croyances et la portera aux frontières de l'apocalypse.


Mon avis :

Après la trilogie Kaleb, Myra Eljundir nous revient avec la quadrilogie Après Nous, une saga young adult fantastique sombre et intense. 

Alors, oui, à l'annonce de la nouvelle saga de Myra Eljundir, je n'étais pas plus emballée que cela et lorsque la couverture a été dévoilée, j'avais encore moins envie de découvrir le premier tome. Bien que le tome 1 de la trilogie Kaleb m'ait beaucoup plus lors de sa relecture, j'ai été dérangée par différents éléments qui m'ont un peu refroidis à découvrir la suite de la saga. Le style si particulier de Myra Eljundir ne peut décemment pas plaire à tout le monde et j'avoue avoir moi-même du mal avec sa manière d'écrire. Cependant, j'ai beaucoup aimé ce premier tome d'Après Nous qui nous ouvre les portes d'un univers inquiétant et envoutant propre à l'autrice.

Comme je le disais, la couverture m'a beaucoup freinée à vouloir découvrir la saga lorsque je l'ai vue pour la première fois. Je trouve le travail de Magalie Villeneuve sublime et l'illustration du personnage principal, Jezebel est vraiment magnifique. Seulement, j'ai énormément de mal avec les couvertures montrant le personnage principal, parce que je ne l'aurais certainement pas imaginée de la sorte et que cela me force à la visualiser ainsi... Ce n'est qu'un détail, mais c'est vraiment un élément qui m'agace sur les couvertures de manière générale.

Imaginez que toute la vie que vous avez vécue jusqu'alors n'a été qu'un mensonge. Que ceux que vous considériez comme vos parents se révèlent être des parents adoptifs. Qu'aucun acte de naissance ne porte votre nom. Qu'un mauvais oeil semble vous poursuivre... alors que c'est peut-être vous, le mauvais oeil.
Jezebel Kern n'est pas la jeune adolescente qu'elle pensait être. À la mort de ses parents et après avoir rencontré de nouveaux camarades de classe, la jeune femme va commencer à se découvrir, à en apprendre davantage sur elle... 
Mais cette vérité a un prix et pourrait bien la mettre en danger, elle et ses proches.

Ce premier tome est pour moi une simple mise en bouche. En effet, j'ai eu le temps de me poser mille et une questions, lors de cette lecture, qui resteront malheureusement sans réponses avant la suite de la saga. J'ai trouvé l'histoire un peu décousue, incomplète. Je sais que c'était un souhait de l'autrice de laisser le lecteur totalement déboussolé à la fin de l'histoire et je vous avoue que c'est très réussi, j'étais complètement paumée. L'histoire paraît un peu rapide, trop courte, la fin m'a semblé un peu précipitée, presque écrite "à la volée" mais c'est justement ce qui m'a plu. Il se passe tellement de choses dans ce tome qu'il est difficile de tout assimiler, de démêler le vrai du faux, de savoir où nous mène l'autrice, mais pour moi c'est tout l'intérêt de cette histoire. 
De plus, l'univers créé par Myra Eljundir est très original et assez peu exploité dans les livres. Cette fois elle s'attaque aux légendaires sorcières, mais de manière très trash, sans détour et même si je suis toujours fortement dérangée par la manière dont elle décrit les scènes sanglantes, j'adore ça.

J'ai bien reconnu là Myra Eljundir. Les scènes horrifiques sont sanglantes et trash a souhait. L'ambiance générale est bien sombre, très intrigante et toujours aussi haletante. Sa manière de raconter est très particulière et divise. Personnellement j'ai toujours un peu de mal au moment d'entrer dans l'histoire, puis je m'y habitue. L'autrice aime changer les points de vue, faisant démarrer les chapitres avec un personnage différent presque à chaque fois et pour le coup, c'est assez perturbant. Tout dans ce livre est original, l'écriture, l'univers, la narration, les personnages... Je me suis accrochée pour continuer histoire, parce que je n'ai pas trouvé la lecture facile, mais j'ai vraiment adoré ce premier tome.

Myra Eljundir aime les antihéros et Jezebel en est un. C'est un personnage envoutant, presque trop parfait auquel je ne me suis pas particulièrement attaché. À vrai dire, même si j'ai adoré l'histoire, je ne me suis pas vraiment intéressée aux personnages. Jezebel est intrigante, mais son attitude et sa manière de penser et d'agir m'ont un peu agacée. Elle n'est pas responsable ce qui lui arrive, ou pas totalement, mais je ne pouvais pas ressentir de compassion pour elle, s'était au dessus de mes forces. J'attends vraiment la suite de la saga pour voir comment évoluera Jezebel, car pour le moment elle ne m'a pas convaincue.

Mon scepticisme lors de la découverte du premier tome d'Après Nous s'est bien vite effacé. C'est toutefois une saga qui ne plait pas à tout le monde et c'est normal. Après Nous divise de nombreux lecteurs, mais les livres de Myra Eljundir divisent, c'est un fait et c'était la même chose pour Kaleb. Personnellement, j'ai beaucoup aimé ma lecture, malgré une mauvaise entente avec les personnages, et j'attends la suite avec impatience. La fin m'a beaucoup trop intriguée et retournée pour que je ne lise pas la suite.

Amateurs de sensations fortes, d'histoires mystérieuses et sanglantes, de personnages féminins badass et d'auteurs sadiques, le premier tome d'Après Nous est fait pour vous !  


Un premier tome très intriguant et dérangeant qui promet une saga particulièrement renversante.


Au commencement, il n'y avait rien.
Et soudain juste une onde, un frémissement.

L'apparition de la vie sous sa forme la plus archaïque, à peine quelques cellules appliquant un programme génétique, se divisant et s'agglutinant, se transformant jusqu'à leur but final, une étape après l'autre.
Un oeil non averti aurait été bien incapable de prédire ce qu'elles deviendraient en observant cette petite mûre granuleuse seulement détectable au microscope, perdue dans son écrin moelleux. En la voyant, au fil des jours, s'allonger pour devenir hippocampe docile, flottant dans une poche visqueuse à laquelle il s'arrimerait grâce à un long cordon de chair, avant de se muer en curieux haricot pourvu d'un coeur.
Puis, au bout de quelques semaines, le coeur se mettrait à battre, le cerveau se formeraient tandis qu'une longue queue et des extrémités palmées le feraient désormais ressembler à un petit lézard. "

1 commentaire:

  1. Y a tellement d'avis divergents sur ce bouquin ! Je l'ai dans ma PAL mais je ne sais pas quand je le sortirai

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.