Une Braise sous la Cendre, tome 1 | Young Adult - Fantasy

Par Pip&Pulp - mercredi 6 décembre 2017

Très chers pépins, 

Rassurez-moi. Suis-je la seule à redouter la lecture d'un livre à cause de tous ses bons avis ? Suis-je la seule à l'acheter quand même, mais à attendre très longtemps avant de le sortir de ma Pile à Lire ? 


J'étais souvent déçue par les romans à succès, mais depuis quelque temps je me suis réconciliée avec ceux-ci parce que je découvre de vraies perles. Mon dernier coup de coeur en date concerne le premier tome d'Une Braise sous la Cendre de Sabaa Tahir et j'ai vraiment hâte de découvrir la suite de la saga.


Broché : 18.90€ | Ebook : 13.99€

Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la résistance a tenté de pénétrer dans l'école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et t'écraserai.

Autrefois l'Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l'empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d'écrire s'expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d'élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté... et sauver ceux qu'ils aiment.


Mon avis :

J'avais Une Braise sous la Cendre dans ma pile à lire depuis mars et même si j'étais très intriguée par ce qu'il me réservait, j'avais très peur d'être déçue. Vous n'avez pas pu passer à côté, si vous suivez assidûment les derniers coups de coeur littéraires des blogueurs, booktubers et bookstagrammers. Cette saga a fait beaucoup de bruit ces derniers mois et continue encore de faire remuer la blogosphère quand quelqu'un commence à en parler.
J'avoue avoir commencé ma lecture avec un regard très critique puisque je suis assez réticente lorsqu'il s'agit d'un livre avec autant de bons avis. Finalement, je regretterai presque de ne pas l'avoir lu plus tôt. J'ai tellement aimé ce livre que je l'ai lu lentement pour pouvoir en profiter un maximum. C'est un coup de coeur pour moi, sans grand étonnement.

Dans un monde où règne la peur et la guerre et où les érudits ne sont plus que des personnes sans importance, Elias et Laia sont prêts a tout pour retrouver leur liberté et sauver ceux qu'ils aiment. Seulement, Laia est esclave, elle n'est là que pour servir la commandante chez les Masks et mener l'enquête pour sauver son frère des griffes de l'ennemi. Elias est un Mask, c'est le plus fort, le fils de la commandante, celui en qui tous les espoirs sont portés. Mais c'est aussi le seul Mask qui refuse de tuer. Celui qui veut à tout prix s'enfuir de Blackliff.
Alors que tout semble les opposer, leur avenir pourrait bien dépendre de chacun d'entre eux.

L'histoire m'a happée dès le départ et c'est rare. L'univers est très profond et très travaillé et je ne me souviens pas avoir déjà lu une histoire avec un univers aussi riche et précis. J'ai adoré le côté oriental de l'univers, c'est un roman de fantasy qui sort vraiment des sentiers battus. 
Dernièrement, j'ai fait de très bonnes découvertes dans la fantasy jeunesse, qui ne soient pas des romans de chevalerie. Honnêtement, je pense que l'univers de Sabaa Tahir est l'un de mes préférés, j'ai toujours été émerveillés par l'orient et ce roman a vraiment un côté exotique et dépaysant qui plaira a beaucoup de lecteurs. 

L'écriture de Sabaa Tahir est fluide et envoutante. L'autrice a choisi d'alterner les points de vues de Laia et Elias à chaque chapitre, ce qui rend la lecture d'autant plus addictive.  Sanaa Tahir a su me transporter dans son univers de la première à la dernière page? J'ai savouré chaque instant, chaque phrase lue. J'ai aimé la rage qui se dégageait du récit, la violence et la force des personnages. J'ai aimé la profondeur de l'univers et la chaleur du monde dans lequel j'ai été transportée pendant plusieurs jours. À propos de la fin, je me dois quand même de vous dire que je m'y attendais un peu, mais ça n'a gâché en rien mon plaisir, au contraire.

J'ai adoré chacun des personnages, même la commandante. Chacun à son rôle a jouer, certains sont viles et sans coeur, d'autres un peu plus tendres. Chacun a ses défauts comme ses qualités et chacun fait avancer l'histoire à sa manière. Laia est un jeune femme qui doute beaucoup d'elle-même au début de son périple et qui fini par se démarquer et s'affirmer au fil du temps. Elias est plutôt perdu, il sait ce qu'il doit faire pour plaire, mais ne souhaite pas se plier aux règles. Il est coincé, mais tente de se débattre comme il peut. J'avoue avoir eu un coup de coeur grâce au personnage d'Elias, mais j'ai aussi beaucoup apprécié Laia en raison de son courage.  J'ai aussi beaucoup aimé qu'il y ait deux personnages principaux foncièrement différents, c'est ce qui m'a donné envie d'en savoir davantage à chaque chapitre.

Une Braise sous la Cendre marque le début d'une saga fortement prometteuse. Ce premier tome a su me tenir en haleine jusqu'au bout, me transporter dans un pays lointain et me convaincre que la fantasy était peut-être faite pour moi... Alors, pourquoi pas vous ?

Si vous aimez les romans fantasy avec un univers complètement digue et riches, les histoires d'amour impossibles rythmées par une course poursuite contre un complet mortel, je ne peux que vous recommander Une Braise sous la Cendre. 


Immense coup de coeur pour ce premier tome 


" « Baisse les yeux. » Le marchand d’esclaves me détache du rail et je me force à fixer les pavés. « Ne parle à la Commandante que si elle te parle. Ne la regarde pas dans les yeux : elle a fouetté des esclaves pour moins que ça. Quand elle t’assigne une tâche, fais-la rapidement et bien. Elle te défigurera au cours des premières semaines, mais tu finiras par l’en remercier. Si les cicatrices sont vraiment moches, les élèves les plus âgés ne te violeront pas trop souvent. La dernière esclave a tenu deux semaines, poursuit-il, à l’évidence pour me terrifier encore plus. La Commandante n’était pas très contente. C’est ma faute, évidemment, j’aurais dû mettre la fille en garde. Apparemment, elle est devenue cinglée quand la Commandante l’a marquée. Elle s’est jetée du haut des falaises. Ne fais pas la même chose. "


  • Partager :

Vous pourriez aimer :

1 commentaires

  1. Non tu n'es pas la seule ! En general si je n'ai pas lu un livre avant la hype, je laisse du temps passer ou je ne le lis pas du tout parce que sinon j'ai trop d'attentes! J'ai eu un gros coup de coeur pour une braise sous la cendre!!

    RépondreSupprimer