La madone de Notre-Dame | Contemporain - Policier

Par Pip&Pulp - vendredi 6 octobre 2017

Très chers pépins, 

On est enfin en octobre ! Mon mois favori, au cas où vous n'auriez pas deviné. 
Vous savez pourquoi ? Parce que c'est bientôt Halloween !

Et, qui dit Halloween, dit histoire qui font peur ! Non ?
Alors, comme je sais que ce n'est pas le truc de tout le monde et que j'avais une chronique d'un roman pas trop effrayant, j'en profite pour vous la poster aujourd'hui.


La Madone de Notre-Dame est un roman policier très surprenant. Mêlant religion, sexe et tabous, cette histoire sombre pourra très certainement vous surprendre, même si vous n'êtes pas un habitué du genre.


Broché : 17.00€ | Poche : 6.90€

A Notre-Dame de Paris, sous le soleil du 15 août, une jeune femme provocante, tout de blanc vêtue, sème le trouble dans la procession.
Le lendemain, elle s'effondre en plein coeur de la cathédrale.
Si la police et le parquet semblent pressés de clore une affaire qui entache le prestige de l'Église, le père Kern, suivant son intuition et sa propre piste, est prêt à remonter aux racines du mal...


Mon avis :


Si on ne compte pas ma lecture du premier livre d'Arsène Lupin de Maurice Leblanc, il me semble ne jamais avoir lu de roman policier pour adulte. Cette lecture relève un peu du hasard puisque je n'aurais jamais lu ce livre sans un petit coup de pouce. Pour tout vous avouer, j'ai gagné ce livre à l'un des concours organisés chaque lundi par les Éditions Points sur leur Twitter, que je vous invite à suivre si ce n'est pas déjà fait. Le résumé m'intriguait beaucoup et si habituellement je ne m'aventure pas dans ce genre de lecture je suis très contente d'avoir pu le faire.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, je voulais simplement revenir sur la qualité des ouvrages proposés par les Éditions Points, car bien que ce soit le seul livre de cette maison d'édition que j'ai pu lire, ce n'est pas le seul que je possède et j'ai donc pu remarquer cela. De plus, La madone de Notre-Dame fait partie de la sélection de 2016 pour le Prix du Meilleur Polar décerné par les lecteurs des Éditions Points, une raison supplémentaire de plonger dans cette histoire !

Comme le titre l'indique, La madone de Notre-Dame a pour lieu principal la cathédrale de Paris et, comme le genre "policier" peut le laisser présager, il s'agit d'une histoire de meurtre. En effet, au lendemain de la procession organisée par Notre-Dame de Paris, une jeune femme s'effondre au sol alors qu'elle était installée sur un des bancs de la cathédrale. Que lui est-il arrivé ? Et qui est cette jeune fille qui ne semble pas être une habituée des lieux ?

L'écriture est très agréable et fluide, Alexis Ragougneau parvient à faire comprendre ce qu'il faut au bon moment sans rendre son histoire trop prévisible. La Madone de Notre-Dame prend place dans un lieu atypique et pourrait très bien tomber dans le surnaturel, mais il n'en est rien. Le meurtre de base n'est pas anodin et permet de happer le lecteur d'entrée de jeu. Comme je ne suis pas habituée par ce genre de lecture je craignais d'être rapidement perdue mais l'auteur écrit de manière très simple pour ne pas dérouter le lecteur. De plus, je ne connais pas grand chose à la religion, mais les arguments et explications d'Alexis Ragougneau rendent la lecture vraiment accessible à tous.

Le fait de n'avoir qu'un seul meurtre ont remis en question toutes mes suppositions à propos du meurtrier. En effet, là nous n'avons pas affaire à un serial killer, mais alors quelle est réellement la raison de ce meurtre ? J'ai toujours beaucoup de mal à deviner qui peut être le coupable dans une histoire, que ce soit dans les livres ou dans les films, donc forcément ici je n'y étais pas du tout. Mais une fois que ce dernier est découvert, c'est comme une évidence, cela tombe sous le sens. L'auteur n'en rajoute pas, l'histoire prend des allures mystiques, sans tomber dans le dramatique ni le pathétique.

Trois policiers, Claire Kauffman, Landard et Gombrowicz mènent l'enquête. Mais alors que celle-ci semble être close, le père Kern prend le relai, espérant découvrir la vérité et non pas celle qui semble convenir aux médias. J'ai beaucoup apprécié le fait que chaque personnage soit différent et complémentaire aux autres. Alors que certains semblent être inutiles, tous ont leur utilité dans cette histoire, bien au contraire. Le père Kern n'est pas tout blanc, mais sa volonté et son caractère le rendent vraiment attachant. Je noterai juste un bémol sur le fait qu'un des personnages reste assez flou, même si c'est voulu par l'auteur, en tout cas je le pense, j'aurais aimé en savoir plus à son sujet.

Cette histoire m'a fait du bien, j'ai vraiment eu l'impression de lire quelque chose de fondé, de bien pensé, tout en restant accessible. Un policier où les histoires secondaires ne sont pas de la partie, mais où le suspens reste entier jusqu'au bout.

Cette enquête policière est bien pensée et la tournure des évènements et très surprenante. 
Amateur ou non de romans policiers, La Madone de Notre-Dame vaut le coup d'oeil. 


Mention bien.


"(entrant dans une salle enfumée par la cigarette)

- C'est une nouvelle technique d'interrogatoire, commandant ? Vous fumez vos suspects comme des harengs ?

- Absolument Mademoiselle Kauffmann. La nuit nous les mettons à mariner dans les sous-sols humides du dépôt. Le jour nous les fumons sous les toitures du quatrième. Alternance de fraîcheur et de chaleur caniculaire. C'est un petit mélange qui a déjà fait ses preuves. Les gardés à vue en sortent - comment dirais-je ? - attendris, sages, enclins au bavardage."

  • Partager :

Vous pourriez aimer :

1 commentaires

  1. Si l'article vous a plu, n'hésitez pas à laisser un commentaire ! :)

    RépondreSupprimer