Hush Hush, tome 1 | Young Adult - Fantastique

Par Pip&Pulp - mardi 10 octobre 2017

Très chers pépins, 

Pour continuer cette série de chronique sur des lectures paranormales et un peu effrayante, je vous prose de découvrir une de mes anciennes chroniques mise à jour ! 


Le second tome de la saga des Anges Déchus de Becca Fitzpratrick m'attend bien sagement dans ma Pile à Lire depuis un petit moment, il serait peut-être temps que je l'en sorte... Mais avant cela, découvrez mon avis sur le premier tome : Hush, Hush !


Broché : 17.30€ | Poche : 7.80€

Son nom affole toutes les filles du lycée. Patch est beau, ténébreux, sulfureux. Mais lui ne voit que Nora... qui s'en passerait bien. Patch semble en savoir long, trop long sur son compte : la mort brutale de son père, son manque d'assurance, la moindre de ses pensées... L'attention qu'il lui porte la fascine, l'inquiète.

Qui est vraiment ce garçon ? Est-il lié aux incidents bizarres qui se multiplient autour d'elle ? Portland se fait bientôt le théâtre d'un combat vieux comme le monde. En suivant cette gueule d'ange jusqu'aux portes de la mort, la lycéenne risque bien de se brûler les ailes...


Mon avis :


A l'époque où ce livre a beaucoup fait parler de lui je n'étais pas encore sur la blogosphère. J'ai dû le découvrir tout à fait par hasard puisque c'est un des tous premiers  livres à avoir pris place dans ma wishlist. J'avais un peu abandonné l'idée de le lire puisque je me suis fixée un challenge zéro achat au début de l'année et qu'il ne faisait pas partie de mes priorités. Mais un beau jour, il s'est présenté à moi à moitié prix et comme neuf, donc vous pensez bien que je ne me suis pas faite prier.

Hush Hush est le premier tome de la quadrilogie des Anges Déchus écrite par Becca Fitzpatrick. Autant vous le dire tout de suite, j'ai énormément de mal avec les histoires dites "pour adolescents". J'aime varier mes lectures et les livres de genre fantastique pour adolescent ont souvent un schéma type qui ne me plait pas forcément. Hush Hush n'échappe pas à cette règle, mais j'ai néanmoins passé un bon moment même si le manque d'originalité s'est bien fait ressentir.

Au risque de me répéter, l'histoire de base de Hush, Hush est assez banale. Nora est une adolescente sans histoire qui tente de mener une vie normale depuis la mort prématurée de son père. Seulement, le jour où son professeur de biologie va décider de changer le plan de classe, tout va basculer. Son nouveau voisin, Patch, n'est pas le genre de garçon dont on peut avoir confiance. Aussi beau que mystérieux, le jeune homme semble tout savoir d'elle. Nora va commencer à avoir des doutes quant à l'identité de son camarade et peut-être même être irrésistiblement attirée par lui, contre son gré. 

Vous avez sans doute remarqué que l'histoire est très similaire à Twilight de Stephenie Meyer, c'est en tout cas le ressenti que j'ai eu durant ma lecture. Je ne peux pas faire de comparaison avec d'autres livres, mais la trame de ce scénario est très utilisée dans les histoires fantastiques pour adolescents. En effet, Nora est une jeune fille sérieuse, sans histoires, qui vit seule avec sa mère. À cela s'ajoute Patch, un jeune homme mystérieux, à la beauté envoutante, le sourire en coin à en faire craquer plus d'une et surtout, un passé plutôt sombre. Lorsque l'on additionne ces deux personnages ensemble, une multitude d'ennuis va assaillir notre protagoniste, sans oublier bien sûr quelques phénomènes paranormaux...

La plume de Becca Fitzpatrick est très agréable. Sans prise de tête, Hush, Hush se lit rapidement et facilement. L'ambiance globale de la ville est bien retranscrite. Glaciale et sombre, l'atmosphère particulièrement pesante se fait rapidement ressentir. Pour un public assez jeune, Hush, Hush est une lecture relativement angoissante. Becca Fitzpatrick a su me transporter dans son univers. Même si l'histoire n'est pas foncièrement originale, l'auteure a su s'approprier un genre pour en faire un récit intrigant et plutôt addictif.

Il y a un manque de profondeur flagrant au niveau de l'histoire. Ce sentiment de déjà vu est assez dérangeant, mais le fait d'avoir centré l'histoire sur les anges déchus est particulièrement intéressant. Effectivement c'est un sujet peu exploité en général. La narration est à la première personne du singulier, c'est Nora donc qui raconte l'histoire, elle nous apprend ce qu'elle sait et peut facilement nous induire en erreur avec toutes ses suppositions. C'est aussi cela qui rend l'histoire prenante, c'est assez judicieux de la part de l'auteure d'avoir choisi ce mode de narration. Néanmoins, j'ai trouvé quelques incohérences vers la fin de l'histoire et c'est ce qui m'a un peu refroidie en refermant le livre.

Attardons-nous quelque peu sur les personnages à présent. Même s'ils suivent un schéma type, ils sont toutefois bien exploités. Certains apportent une touche de malice à l'histoire ce qui détend l'atmosphère, comme le personnage de Vee, la meilleure amie de Nora. D'autres restent encore assez flous malgré les explications de la fin, ce qui est dommage, mais en même temps me conforte à l'idée de lire la suite.

La fin est plutôt prévisible, mais le dénouement par contre est plutôt inattendu. C'est là tout l'intérêt de l'histoire. Si jusque là Hush Hush n'était pas particulièrement innovant, le retournement de situation de la fin est assez bluffant.

Je me souviens qu'à la relecture du deuxième tome de Twilight j'avais été particulièrement déçue. Hush Hush en revanche m'a plutôt surprise. N'étant pas adepte des lectures vraiment trop centrée "ado" j'ai néanmoins passé un bon moment. L'histoire est assez prenante et même si la fin se suffit à elle-même, j'aimerais en savoir davantage sur les anges déchus. Beaucoup de questions restent en suspens, j'espère obtenir des réponses lors de mes prochaines lectures. J'ai peur toutefois que les trois autres tomes soient un peu répétitifs et sans intérêt, mais je prendrais tout de même le risque.


Si vous avez aimé Twilight, vous ne pourrez qu'apprécier Hush, Hush, à condition d'aimer les anges !
Ce premier tome signe le début d'une histoire mystérieuse et riche en rebondissements. 


Mention bien.

" - Et en plus, tu sens bon, reprit Patch.
- ça s'appelle "prendre une douche" répliquai-je sans tourner la tête.
Comme il ne répondait pas, je lui lançai un regard en coin.
- Tu sais: savon, shampoing, eau chaude.
- Toute nue. Oui, je connais le principe."

  • Partager :

Vous pourriez aimer :

1 commentaires

  1. Si l'article vous a plu, n'hésitez pas à laisser un commentaire ! :)

    RépondreSupprimer