La Forêt des Damnés, tome 1 | Young Adult - Horreur

Par Pip&Pulp - vendredi 1 septembre 2017

Très chers pépins, 

Je reviens aujourd'hui avec un genre que je n'ai jamais traité sur le blog. Je ne suis pas adepte des romans de zombies/mort-vivants. C'est un genre très répandu dans les films, livres et séries en ce moment, mais ça ne m'a jamais attiré. Je suis assez hermétique à ce type d'histoire et les histoires d'horreur, même si j'aime en lire de temps en temps, ne sont pas vraiment ma tasse de thé.


Récemment, j'ai lu La Forêt des Damnés de Carrie Ryan et au vu du titre j'aurai pu me douter du thème du livre. Malgré cela ce fut une très bonne surprise, j'ai beaucoup aimé ce livre, mais je ne change pas mon avis sur les zombies.


Broché : 15.75€ | Poche : 7.75€

Mary habite un village entouré d'une clôture. Derrière, les Damnés, revenus de la mort rôdent dans la forêt, avides de chair humaine


Promise à Harry, Mary vit une passion interdite avec Travis, le fiancé de sa meilleure amie. Pourtant, elle rêve d'un ailleurs.


Mais comment franchir la Forêt des Damné?


Mon avis :

J'avais acheté La Forêt des Damnés un peu par hasard, sans savoir de quoi il s'agissait. Cela fait un moment maintenant que j'évite de lire les quatrièmes de couverture pour mieux profiter de mes lectures sans avoir de grosses attentes. J'ai mis du temps à sortir ce livre de ma Pile à Lire, mais je ne regrette pas de l'avoir fait. 
Je n'en attendais pas tant de la part de ce livre, cette lecture est une très belle surprise !

Je ne suis pas familière avec les histoires d'horreur, parce que j'en lis principalement dans les mangas, mais quasiment jamais en roman. Ce n'est pas pour autant que je l'évite, bien au contraire ! Évidemment, on pourrait considérer La Forêt des Damnés comme étant un roman fantastique, mais je trouve plus approprié le fait de le mettre dans le genre "horreur". Ne soyez pas impressionné à la vue de ce roman, il reste pour les adolescents et jeunes adultes, donc relativement accessible et soft, promis.

Encore une fois les quatrièmes de couverture des Pôle Fiction sont très light et se contentent du minimum. Je vais donc de suite poser les bases de l'histoire. Mary vit depuis toujours dans un village cerné par la forêt de mains et de dents, infestée de zombies, aussi appelés les "damnés". 
Sa vie est toute tracée, elle doit attendre le jour où un garçon lui demandera sa main et l'épousera, pour le bien du village. Seulement Mary rêve de ce qu'il pourrait y avoir au-delà de la clôture et ne peut se résoudre à attendre bien sagement qu'on lui dise quoi faire. Elle va alors commencer à mener sa propre enquête et découvrir de bien tristes choses qui vont la pousser à sortir du village.

Habituellement, je suis plutôt réticente à découvrir des histoires à base de zombies. Niveau romans je n'avais jamais sauté le pas, par contre au niveau des films et séries j'ai presque toujours été déçue. Je ne fondais pas de grands espoirs en ce livre, mais étonnamment j'ai beaucoup apprécié cette lecture.

J'ai été instantanément happée dans ma lecture, l'écriture de Carrie Ryan est vraiment agréable, même si l'histoire a un peu de mal à démarrer. D'abord, la première partie pose vraiment les bases de l'histoire et du monde qui entoure Mary. Ensuite, ce mystère s'intensifie lorsque Mary va commencer son apprentissage au sein de la cathédrale parmi les Sœurs. Enfin, l'histoire va vraiment devenir mouvementée lorsqu’elle quitte son village accompagnée de son frère et de ses amis. 

J'ai trouvé l'histoire vraiment prenante et bien pensée. Par contre, toutes ces interrogations que j'ai pu avoir durant cette lecture sont restées sans réponses, ce qui est assez désagréable. Aussi, la fin est relativement prévisible. Même si je ne savais pas comment les personnages allaient se retrouver dans cette situation, je savais ce qui se passerait à la fin. Ça n'a pas gâché mon plaisir, mais c'est bien dommage tout de même.

Après avoir fini ce livre j'ai eu envie de savoir ce que les autres blogueurs en avaient pensé. J'ai été surprise de constater que la quasi-totalité d'entre-eux n'avaient pas apprécié le personnage de Mary. Je peux comprendre pourquoi ce personnage est aussi peu aimé, mais personnellement je me suis retrouvée en elle. C'est une jeune fille qui ne veut pas se plier aux règles, qui est bornée et surtout qui ne sait pas comment montrer son affection envers ses proches, alors elle se renferme et fini par se mettre beaucoup de monde à dos. Dans un certain sens, elle peut paraître antipathique, mais c'est ce qui fait son charme, j'ai rencontré peu de personnages avec cette personnalité durant mes lectures.

Par contre, un roman jeunesse sans romance n'est plus vraiment un roman jeunesse. On n'y échappe pas et cette fois, c'est un triangle amoureux. Honnêtement l'histoire d'amour n’apporte pas grand chose et elle est un peu trop précipitée à mon goût. En règle générale, je déteste les triangle amoureux et celui-ci est particulièrement irritant.

Le tome se suffit à lui-même, apparemment les autres tomes se passeraient bien plus loin dans le futur et ne nous apporteraient pas de réponses immédiates. Pourtant, j'ai bien envie de découvrir la suite. L'écriture de Carrie Ryan est vraiment prenante et j'ai adoré lire la Forêt des Damnés. Les zombies sont toutefois assez peu présents, mais donnent un certain piquant à l'histoire.

L'horreur est bien présente, mais à petites doses. C'est vraiment un livre jeunesse avec des énigmes à résoudre, des questionnements incessants et un mystère toujours entier. 


Mention bien

L'océan, c'est ma mère qui m'en parlait. Elle me disait qu'il existe un endroit où il n'y a que de l'eau à perte de vue, de l'eau en mouvement perpétuel qui n'arrête pas de déferler vers vous, puis de repartir. Un jour, elle m'a montré une photo qui représentait, d'après ce qu'elle m'a dit, mon arrière-arrière-arrière-grand-mère quand elle était petite, debout dans l'océan. ça fait des années et il y a longtemps que la photo a été perdue par un incendie, mais je revois encore cette image ternie et froissée. Une petite fille au milieu du néant. "

  • Partager :

Vous pourriez aimer :

4 commentaires

  1. Tu n'as pas peur d'être déçue de l'histoire d'un livre en ne lisant pas les 4e de couverture ? Te fies-tu simplement au titre et à la couverture ou en lis-tu quand même quelques mots ?

    Qu'est-ce qu'un pôle fiction ?


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois, comme j'en entends parler par d'autre blogger, ça me suffit à avoir envie de le lire, même sans savoir de quoi il s'agit. Après ça peut aussi être grâce à la maison d'édition dans laquelle le livre est publié. Sinon je lis les quelques mots sur la couverture !

      Pôle fiction c'est la collection dans laquelle sont publiés les livres :)

      Supprimer
    2. HaHA, un peu comme tu me donnes envie de lire trop de livres !!

      Ah d'accord, mais ça regroupe un genre particulier de livres ?

      Supprimer
    3. C'est totalement ça !
      Ce sont des livres de poches publiés chez Gallimard, c'est du jeunesse ou du young-adult :)

      Supprimer