Fendus jusqu'à l'âme | Contemporain - Aventure

Par Pip&Pulp - mardi 29 août 2017


Très chers pépins, 

Les Editions 66 m'ont contactée via le site simplement.pro, pour que je lise le roman Fendus jusqu'à l'âme de Meryl Mille, qui paraîtra le 6 octobre en version papier. Je les remercie pour leur confiance et vous invite a découvrir leur page Facebook, ainsi que la page Facebook et le site web de l'auteure pour plus d'informations.

Ebook : 2.99€


Deux pays se livrent une guerre silencieuse mais meurtrière, où les civils sont les premières victimes. Malgré les combats qui font rage, les véritables raisons du conflit échappent au reste du monde et rien ne semble présager une amélioration de la situation. De son côté, Sybille est persuadée de n’avoir plus rien à perdre suite à une douloureuse épreuve. Elle franchit un point de non-retour qui lui permet de s’affranchir de la principale contrainte de tout être vivant : la peur. Ainsi libérée, elle part au cœur de cette guerre, dans l'espoir de trouver, à défaut d'une raison d'exister, une utilité à la vie dont elle ne veut plus. Si toutes les douleurs sont dévastatrices, parfois jusqu'à l'âme, ce qu'elle va découvrir sur place et sur elle-même la conduira bien plus loin que ce qu'elle aurait pu imaginer...


Mon avis :

Je n'ai pas l'habitude de lire des romans sur des guerres, surtout celles qui ne concernent pas la France. Quand j'ai lu le synopsis de Fendus jusqu'à l'âme, ce n'est pas pour cet aspect que j'ai eu envie de découvrir l'histoire, mais pour le personnage de Sybille. Vous commencez à le savoir, mais j'adore les personnages féminins avec un fort caractère et Sybille avait l'air d'en faire partie. Je ne regrette pas de m'être lancée dans l'aventure parce que j'aurais pu passer à côté d'une pépite.

Depuis la terrible épreuve qu'elle a dû affronter, Sybille n'a plus peur de rien. Alors qu'une guerre éclate entre le Tourbistan et l'Ashirya, Sybille va tenir un site internet où elle y écrit des articles sur le mystérieux conflit, malgré le manque considérable d'informations qu'elle possède. 
Au tout début du roman elle va être contactée par un certain Rafik, professeur d'université vivant en Ashirya qui va lui proposer de venir dans son pays pour compléter les informations qu'elle possède. Une telle opportunité ne se présentant pas deux fois, elle accepte.

Au tout début de ma lecture je me suis demandée dans quoi je m'étais embarquée. Les premiers chapitres sont exclusivement centrés sur la guerre entre le Tourbistan et l'Ashirya et j'ai eu peur de ne pas réussir à entrer dans l'histoire. Finalement j'ai dévoré le livre en une seule après-midi. J'ai été bluffée par l'auteure et par son imagination. Les rebondissements et les retournements de situation ne manquent pas et ne laissent pas le temps de souffler. J'ai été très surprise par la fin, je ne m'attendais pas à un tel dénouement et c'est justement ce qui me permet de qualifier cette lecture de "coup de coeur".

Je tiens toutefois à préciser que cette histoire est une fiction. J'avoue avoir mis du temps à m'en rendre compte tellement elle m'a paru réelle. Ce n'est très certainement pas compliqué à deviner si on connait un minimum la géographie mais ce n'est qu'après avoir cherché sur internet où se trouvaient le Tourbistan et l'Ashirya que je me suis rendue compte de ma bêtise.

Meryl Mille est totalement parvenue à me faire entrer dans son histoire. La description des paysages et la rencontre entre Sybille et Rafik m'ont fait voyager. Bien que ce soit un récit fictif, j'ai quand même descellé une part de réalité dans l'histoire, comme si l'auteure s'était inspirée de faits réels. Le conflit entre le Tourbistan et l'Ashirya rappelle étrangement nos conflits actuels, d'ailleurs. Mais l'univers est vraiment dépaysant et l'écriture permet une immersion totale en Ashirya.

Sybille est une battante avec un très fort caractère. J'ai aimé chaque personnage de l'histoire car chacun a sa particularité et, alors que je pensais avoir compris dans quel camp ils se situaient, ils sont tous parvenus à me surprendre. Mais Sybille est toutefois le personnage qui se démarque le plus et j'ai vraiment apprécié le fait que sa vie passée soit dévoilée au fur et à mesure que l'histoire avance. 

Fendus jusqu'à l'âme est une pépite. J'avais beaucoup d'apriori en commençant ce livre mais j'ai bien fait de tenter cette lecture.  

Une fiction très dépaysante et surprenante. 
Je recommande ce livre à vous tous qui lisez cette chronique. N'ayez pas peur de lire ce livre, car vous risquez de passer à côté d'un coup de coeur. 


Un superbe coup de coeur 

Avez-vous déjà eu le sentiment de n’avoir plus rien à perdre ? Vous savez, cette sensation où lorsqu’il arrive quelque chose de si terrible, rien ne semble pouvoir être pire. Pas même la mort. Et ce qu’il y a d’intéressant avec ce sentiment, c’est qu’il permet à qui le veut de s’affranchir des garde-fous habituels, tels que la peur. Ainsi libéré, un individu pourra alors faire ce qu’il n’aurait jamais osé jusque-là. Certaines personnes vont choisir de l’exploiter en faisant le mal, d’autres vont faire avancer les choses. Pour ma part, j’ai choisi la deuxième option. Laissez-moi vous raconter mon suicide utile. "

  • Partager :

Vous pourriez aimer :

1 commentaires

  1. Soit tu es trop forte pour vendre tes coups de coeur, soit je suis juste trop bon public Haha 😂😂

    RépondreSupprimer